Cad'Zoom - Cadrans solaires - M. Lalos

09 décembre 2018

Cadrans solaires de la Haute-Sarthe (72) – 2 partie est

La partie est du Pays de la Haute-Sarthe est dominée par les Alpes Mancelles et la ville de Sillé-le-Guillaume. A la limite de la Normandie, de la Bretagne et du Maine, Sillé-le-Guillaume avait pris le nom de Sillé-la-Montagne, sous la Révolution. Cette ville se caractérise par la variété de ses paysages tourmentés et verdoyants, son lac de 35 hectares, sa forêt domaniale. Installé au coeur du site naturel classé des Alpes Mancelles, Saint-Léonard-des-Bois est réputé pour ses paysages vallonnés et totalement atypiques avec les sommets du Haut Fourché (217 m) ou de Narbonne (203 m), ...

_72_hs_st_georges_1a   _72_hs_st_georges_1

Saint-Georges-le-Gaultier (72) : jardin privé, dans le bourg
Cadran horizontal en ardoise, de forme octogonale, daté 1855.
Ce cadran a été réalisé par Robert Pierre Triger Hirbonde dont la signature (anagramme) se trouve sous la date. Au centre : calendrier perpétuel

_72_hs_st_georges_1b   _72_hs_st_georges_1c

 

_72_hs_st_georges_2   _72_hs_st_georges_2a

Saint-Georges-le-Gaultier (72)  : La Provostée, chez Jean-Michel Ansel
- cadran septentrional, demies, quarts - Devise : "Le Soleil, la vie"
- cadran quasi-occidental, gravé et peint sur enduit, daté VI-VI-MMVI (06/06/2006)
heures classiques et italiques, dites "heures des poules" (elles indiquent le nombre d'heures avant le coucher du soleil)
IN-I
NTE
 GRO
RES
     EST     
Devise : "In integro res est" ("Il te reste encore du temps")

_72_hs_st_georges_3   _72_hs_st_georges_3a

_72_hs_st_germain_1   _72_hs_st_germain_1a

Saint-Germain-sur-Sarthe (72) : Eglise Saint-Germain
avec son clocher cylindrique
sur le montant droit de l'encadrement de la fenêtre sud, entre les 2 contreforts, cadran canonial, gravé sur pierre, six secteurs visibles, style absent

_72_hs_st_leonard

Saint-Léonard-des-Bois (72) : domaine du Gasseau
Sphère armillaire, réalisation Jean-Michel Ansel, 2008

_72_hs_st_symphorien_1   _72_hs_st_symphorien_1a

Saint-Symphorien (72) : Château de Sourches, Chambre de Monseigneur
Méridienne de temps vrai tracée sur le parquet d'une pièce à l'aide de clous
une lame de parquet a été changée (absence de clous)
Style absent, on voit les traces de fixation sur la façade

_72_hs_sille_le_g_1   _72_hs_sille_le_g_1b
_72_hs_sille_le_g_1a  

Sillé-le-Guillaume (72) : Collégiale Notre-Dame de l'Assomption
En haut : cadran gravé, peint, style en place
En bas : cadran méridional daté de 1591 (?), gravé sur pierre d'angle, traces d'une devise, style absent
Devise : "Post tenebras spero lucem" ("Après les ténèbres, j'espère retrouver la lumière")

_72_hs_vivoin_1   _72_hs_vivoin_1a

Vivoin (72) : Eglise Saint-Hyppolyte
Erigée au XIe, remaniée et agrandie au XVe
Sur le contrefort, côté Sud, cadran circulaire gravé de type canonial à 12 secteurs équiangulaires
Suite à une restauration, il a été muni d'un style en chevron (inadapté pour ce type de cadran, le style doit être droit)

 

 

Détails

Posté par solalm à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 décembre 2018

Cadrans solaires de la Haute-Sarthe (72) – 1 partie ouest

Couvrant l'ensemble du Nord-Ouest sarthois, le Pays de la Haute-Sarthe compose un territoire essentiellement rural, où se marient harmonieusement plaines agricoles et vallées aux reliefs contrastés. Forêts et villages de caractère parsèment ce Pays de rivières, qui a su conserver un patrimoine bâti remarquable. Des majestueuses Alpes Mancelles aux campagnes Marollaise et Conlinoise, en passant par les  communes médiévales de Bourg-le-Roi, Beaumont-sur-Sarthe ou Sillé-le-Guillaume, la Haute-Sarthe offre un cadre de vie exceptionnel à ceux qui ont choisi la campagne tout en bénéficiant des avantages des villes proches du Mans et d'Alençon. Découvrons les cadrans de la partie ouest de ce pays de Haute-Sarthe.

_72_hs_bernay_1  _72_hs_bernay_1a

Bernay-en-Champagne (72) : Route de Loué
Cadran horizontal en ardoise, de forme octogonale, daté 1856.
Ce cadran se situe à Bernay depuis les années 1950. Il a été réalisé par Robert Pierre Triger Hirbonde dont la signature (anagramme) se trouve au-dessus de la date.
Ce cadran présente une double graduation des heures. En chiffres romains, les heures solaires sont marquées de IV h du matin à VIII h  du soir. Les chiffres arabes marquent les heures décimales, avec un partage du jour en 20 heures. C'est une interprétation curieuse des heures révolutionnaires ou républicaines.
Devise : "Omnia componit" "Il organise tout"

_72_hs_bernay_2  _72_hs_bernay_2a

Bernay-en-Champagne (72) : Mairie
Cadran déclinant du matin, gravé, style en portique avec disque à oeilleton

_72_hs_conlie_1   _72_hs_conlie_2

Conlie (72) :  Eglise
Cadran méridional gravé sur une pierre verticale rapportée sur la tour

_72_hs_courgains_1   _72_hs_courgains_1a

Courgains (72): Route des Mées
cadran non visible de la voie publique - réalisation Jean-Michel Ansel
La devise : "Les quatre jours" correspond au nom du lieudit

_72_hs_courgains_2   _72_hs_courgains_2a

Courgains(72) : Géopole - Butte du Teil ou Mont de la Garde
sur une table près du calvaire

cadran analemmatique qui comporte deux parties mobiles. Pour obtenir l'heure solaire du lieu, on procède à deux réglages :
- on règle la date en positionnant le curseur en face de la date (interpolation sur l'échelle des dates).
- on oriente le cadran "vers le Soleil" en faisant tourner le plateau supérieur avec un autre curseur de telle sorte que le faisceau lumineux se positionne sur la fenêtre de lecture de l'heure.

_72_hs_dangeul_1   _72_hs_dangeul_2

Dangeul(72) : Eglise Saint-Georges
 nef : cadran vertical, circulaire, gravé sur une pierre, marque les heures de 7h à 17h, diamètre 385 mmm
 à droite de la petite porte de l'église : traces de cadran canonial gravé sur une pierre,

_72_hs_dangeul_3   _72_hs_dangeul_3a

_72_hs_dangeul_4

Dangeul (72) : Place de l'Eglise
Sphère armillaire posée en 1996, financée avec les bénéfices réalisés lors du comice agricole
Réalisation Jean-Michel Ansel
Au revers de la bande équatoriale, sont gravées diverses scènes de la vie agricole

_72_hs_dangeul_5   _72_hs_dangeul_5a

Dangeul (72) : Ferme de la "Pignardière"
Cadran vertical peint sur enduit, très dégradé, style à oeilleton, daté 1732
Devise "Que si fuero men, sum horas luce" (" .?. ")
Inscription rajoutée : "vocabo"

_72_hs_neuvy_1   _72_hs_neuvy_1a

Neuvy-en-Champagne (72) : Eglise
Cadran méridional, carré, gravé sur pierre rapportée et orientée

 A suivre ...

  

 

Détails

Posté par solalm à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2018

Cadrans solaires de Château-Ville-Vieille (05) : 4 - Meyriès, Rouet

Nous terminons la présentation des cadrans solaires de Château-Ville-Vieille (05) par ceux des hameaux de Meyriès et du Rouet. Meyriès tient son nom du mot occitan "Meira" qui signifie "changé". Ainsi Meyriès désigne des chalets habités pendant la belle saison pour garder les troupeaux et faire les foins.

 _vv_meyries_1   _vv_meyries_1a

 Château-Ville-Vieille (05) : Meyriès - gîte "Les Astragales" 
Cadran dégradé et coupé en deux, déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur enduit
lignes fléchées et empennées, équatoriale, style absent
On lit le début de la devise : "En regardant l'heure qu'il est ... / (songe à la mort et tiens toi prêt)"

_vv_meyries_2   _vv_meyries_2a

 Château-Ville-Vieille (05) : Meyriès - maison "La Fruitière"
 face au gîte Les Astragales, au-dessus de la terrasse
cadran déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, lignes lancéolées et chiffrées en bout
style polaire avec jambe, daté 1999 - Réalisation Enrico Apignani
devise : "Carpe Diem" ("Profite de ce jour")

_vv_meyries_3   _vv_meyries_3a

 Château-Ville-Vieille (05) : Meyriès - "Le Balcon du Queyras"
cadran fantaisiste, table blanche dépourvue de lignes, style linéaire lancéolé
seules inscriptions : deux dates 1388, 1988

_vv_meyries_4b

 Château-Ville-Vieille (05) : Meyriès - Maison particulière "Thier"
A l'angle d'un mur, au-dessus d'un toit, deux cadrans datant de 1837.
Cadran de gauche : septentrional déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, dégradé, lignes fléchées, empennées, équatoriale
style polaire lancéolé, daté 1837.
Les devises, l'une en français : "A Dieu seul honneur et gloire",
l'autre en latin : "Qui bene vivit bene moritur" ("Qui vit bien, meurt bien")
Cadran de droite : déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, dégradé
lignes fléchées, empennées, équatoriale
Devise : "Soli deo honor et gloria" ("A Dieu seul honneur et gloire")
Inscrits à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du 2 août 1995.

_vv_meyries_4a  _vv_meyries_4

 

_vv_meyries_5   _vv_meyries_5a

 Château-Ville-Vieille (05) : Meyriès - première maison
 à gauche en arrivant dans le village
cadran moderne, déclinant de l'après-midi, en céramique, lignes empennées et fléchées,
style polaire, daté 2003 - création Michel Yves Huet
Devise : "Ena raïo pre tu, en aoutro pre iou" ("Un rayon pour moi, un autre pour toi")

_vv_meyries_rouet_1   _vv_meyries_rouet_1a

 Château-Ville-Vieille (05) : Rouet
 2éme maison en entrant dans le village
cadran déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, dégradé, lignes chiffrées dans bandeaux, monogramme, style polaire fléché, rabattu, jambe.
Traces de devise : "Dieu seul ..."

_vv_meyries_rouet_2   _vv_meyries_rouet_2a

Château-Ville-Vieille (05) : Rouet
dernière maison du hameau, au-dessus du balcon en façade côté jardin
Cadran de 1840, déclinant du matin, gravé et peint sur enduit
lignes chiffrées dans bandeaux, monogramme, style polaire bouleté.
Restauration Rémi Potey - 1996
Devise : "Dieu soit béni"

  

 

Détails

Posté par solalm à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2018

Cadrans solaires de Château-Ville-Vieille (05) : 3 - Souliers, Montbardon

Cette présentation des cadrans solaires de Souliers et de Montbardon permet de découvrir deux hameaux remarquables de Château-Ville-Vieille.
Situé au Nord-Ouest de Château-Queyras, Souliers, à 1820 m d'altitude, est un hameau typique de haute montagne, au milieu des alpages, bénéficiant d'une bonne exposition au soleil. Le nom Souliers vient du latin "solerium" qui signifie "ensoleillé".
Montbardon se situe en balcon au-dessus de la vallée du Guil, l'accès se fait par une route en lacets depuis la Chapelue.

_vv_souliers_1   _vv_souliers_1a

Château-Ville-Vieille (05) : Souliers - Maison d'hôtes
Création Rémi Potey 1988
Cadran aux formes raffinées et recherchées. Il présente le schéma d'une croix grecque inscrite dans un carré.
Devise : "Nihil sine sole" "Rien sans le soleil"

_vv_souliers_2   _vv_souliers_2a

Château-Ville-Vieille (05) : Souliers - gîte d'étape
cadran sobre, en bois, fixé au balcon, lignes chiffrées dans bandeaux, style arqué.

_vv_souliers_4   _vv_souliers_4a

Château-Ville-Vieille (05) : Souliers -  Chapelle
cadran déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, pas de lignes, chiffres dans ruban autour de l'oeil-de-boeuf
étoiles pour demies, monogramme, style polaire - Création Rémi Potey 2006
Décor : éffigie de Saint Pierre
Devise : "Tv es petrvs et svper hanc petram aedificabo ecclesiam meam"
"Tu es Pierre, et sur ce roc je bâtirai mon Eglise" (promesse de Pierre apôtre)

_vv_souliers_4b

 

_vv_souliers_5   _vv_souliers_5a

Château-Ville-Vieille (05) : Souliers -  maison, en dessous du gîte d'étape
cadran déclinant du matin, gravé et peint sur enduit
Création Rémi Potey 2011
Devise : "L'oeuvre faite avec coeur comble de bonheur son auteur"

_vv_souliers_3a   _vv_souliers_3b

Château-Ville-Vieille (05) : Souliers -  Clôt du Riou
Maison et ancienne chapelle ont chacune un cadran très abimé. Ils datent du XIXe siècle et portent de belles lignes équatoriales.
à gauche : cadran déclinant du matin, gravé et peint sur crépi, lignes chiffrées dans couronne, équatoriale, devise effacée, style polaire lancéolé. Inscrit à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du 2 août 1995.
Tracé et décor circulaire inscrit dans un cadre carré, semblables au cadran de Cervières peint par Zarbula (Zerbolla) en 1839
Devise devenue illisible : " Sans le Soleil je ne suis rien et toi sans Dieu tu ne peu (?) rien "
à droite : bâtiment perpendiculaire, cadran déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur enduit, effacé, lignes, pas de chiffres visibles, demies, équatoriale,devise quasiment illisible

_vv_souliers_3

 

_vv_souliers_6   _vv_souliers_6a

Château-Ville-Vieille (05) : Montbardon - auberge "Le cadran solaire "
Cadran "Le chasseur" créé en 1928 et restauré par Rémi Potey en 1994
Il représente un paysage de montagnes, surmonté d'un ciel bleu intense où brillent la lune et le soleil. Un chasseur vise une petite troupe de chamois. Ce cadran recouvre un cadran plus ancien sans doute réalisé par Zarbula (Zerbolla).

_vv_souliers_7   _vv_souliers_7a

Château-Ville-Vieille (05) : Montbardon
visible depuis le sentier de la fontaine de l'Oulle

 A suivre ...

  

 

Détails

Posté par solalm à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2018

Cadrans mémoriaux dédiés aux combattants de la guerre 1914-1918

En ce 11 novembre, de nombreuses cérémonies commémorent le centenaire de l'armistice signé le 11 novembre 1918 mettant fin aux combats de la première guerre mondiale. Nous vous présentons quelques cadrans solaires qui rendent hommage aux victimes de cette effroyable guerre.
Le cadran commémoratif de la famille Pons réalisé aux Borels, hameau des Prats aux Thuiles (04) est particulièrement poignant.

14_18_dormans_1

Dormans (51) : Chapelle de La Reconnaissance ou de La Marne
cadran horizontal, circulaire, sur pilier, style triangulaire évidé.
Devise rendant hommage aux soldats de la première guerre mondiale ensevelis sur les hauteurs de la Marne
"Viventibus lumen solis dormientibus lumen dei"
["Aux vivants, la lumière du Soleil ; à ceux qui dorment ici, la lumière de Dieu"]

14_18_dormans_2   14_18_dormans_3

 

14_18_thiaucourt_regnieville_1   14_18_thiaucourt_regnieville_2

 Thiaucourt-Regniéville (54) : cimetière américain du Saillant de Saint-Mihiel
deux demi-cadrans horizontaux, lignes chiffrées, aigle dont les deux ailes servent de styles.
Devise : "TIME WILL NOT DIM THE GLORY OF THEIR DEEDS"
["Le temps n'effacera pas la gloire de leurs exploits"]

14_18_melbourne_1

 Melbourne (AU) : " Shine of Remembrance " - St Kilda Road
Le Shrine of Remembrance est un monument aux morts situé à Melbourne construit entre 1928 et 1934 en mémoire des
114.000 victoriens (le Victoria est un Etat d'Australie) qui ont servi ou qui sont morts pendant la première Guerre Mondiale.
Le 11 novembre à 11 heures un rayon de soleil se pose sur le cénotaphe des morts de la guerre 1914-1918 qui cessa à la onzième heure du onzième jour du onzième mois, à Rethondes.

14_18_melbourne_3   14_18_melbourne_2

 

14_18_anthem_1   14_18_anthem_2

Anthem (US-AZ) : The Anthem Veterans Memorial, 2015
cadran mémorial dédié au sacrifice des membres des forces armées des États-Unis au cours de la première guerre mondiale. Les cinq piliers du mémorial représentent les branches militaires de la nation et sont classés en fonction de l'importance de chaque service. Chaque pilier a une ouverture elliptique qui s'incline vers le bas en direction du sceau des États-Unis. Le 11 novembre, les rayons du soleil éclairent le sceau à 11 h 11 min précises.

14_18_thuiles_1   14_18_thuiles_2

Les Thuiles (04) - Les Prats : Les Borels
cadran déclinant de l'après-midi, équinoxiale, courbes en 8. Les lignes horaires 14 et 15, marquent les années de la mort de deux frères
La commémoration est symbolisée à la fois par les chiffres 1914 et 2014 et par les tracés imbriqués du temps local (tracé horaire classique des cadrans anciens) et du temps universel (tracés en forme de 8). À l'extrémité de l'aiguille du cadran, on trouve l'insigne de béret des soldats du 159ème régiment d'infanterie (la grenade et les fusils croisés) , dont l'ombre marque les heures sur ce cadran brisé en 14.
Devise : "Le souvenir de ses enfants, s'effacera de nos mémoires ; quand les corbeaux deviendront blancs, et la neige tombera noire."
[Extraits d'une strophe de la chanson "Les souvenirs du régiment"]
réalisation J.F. Gavoty - 2014

14_18_thuiles_3

  

 

Détails

Posté par solalm à 07:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]


04 novembre 2018

Cadrans solaires de Château-Ville-Vieille (05) : 2 - Château-Queyras

Château-Queyras est marqué par son fort. Cette citadelle appelée Fort-Queyras commande l'entrée de la combe du Queyras, c'est la sentinelle de la haute vallée du Guil. Ce fort a été construit sur un verrou glaciaire au XIe siècle au-dessus du Guil pour interdire l'accès de la vallée aux pillards venus de Provence, il fut remanié vers 1700 par Vauban pour garder la frontière avec les états du duc de Savoie.

_vv_cq_6   _vv_cq_6a

Château-Ville-Vieille (05) : Fort-Queyras
Cadran déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, visible depuis la cour du château fort mais il est en mauvais état,
Réalisé entre 1821 et 1835. L'auteur de ce cadran a sans doute réalisé également les cadrans des églises d'Abriès et de Ville-Vieille.
Il porte la devise suivante : "Ego temporis mensura sum" ("Je suis la mesure du temps.")

_vv_cq_7  

Petite anecdote : le commandant de la place, jugeant que le cadran solaire n'était pas suffisant pour la caserne, a décidé de faire installer une horloge mécanique vers 1835.
L'horloge a disparu, le cadran demeure !

[Extraits de "Fort-Queyras - 700 ans d'histoire" par Nicolas CRUNCHANT - Les Cahiers du Queyras - Editions du Queyras - 2008]

_vv_cq_5  _vv_cq_5a

Château-Ville-Vieille (05) : Château-Queyras - place du 19 Mars 1962
face à la fontaine, entre quatre fenêtres
Cadran de 1828, déclinant du matin, gravé et peint sur enduit
Restauration Evelyne Rey-Peyrot. Il porte trois devises en français et en latin.
La première est un jeu de mots : "Soli, soli, soli" ("Au seul soleil du pays")
La seconde est humoristique : "Pourquoi la chercher si c'est pour la perdre"
La troisième est religieuse : "Ante solem permanet nomen D.N.I." ("Avant le soleil demeure le nom du seigneur")

_vv_cq_3a   _vv_cq_3b

Château-Ville-Vieille (05) : Château-Queyras - Eglise
cadran peu déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, a été restauré en 2013 par Rémi Potey
deux devises, l'une en français :"En regardant l'heure qu'il est, pense à la mort et tiens-toi prêt, ne compte pas sur la première car tout dépend de la dernière"
l'autre en latin : "Lux umbram praebet mysteria autem veritas" ce qui signifie "La lumière produit l'ombre, mais la vérité suscite des mystères"

_vv_cq_3g

_vv_cq_4g   _vv_cq_4

Château-Ville-Vieille (05) : Château-Queyras
Restaurant "Le Temps de vivre" -
Ancien restaurant "Lou Pignatoum"
Création "Zarbula" (Zerbolla) 1843 - Restauration Rémi Potey 1994
La devise : "Sans le soleil je ne suis rien, et toi sans Dieu tu ne peux rien"

_vv_cq_2g

Château-Ville-Vieille (05) : Château-Queyras - Le Collet
à gauche, cadran avant restauration, à droite, cadran rénové en 2005
porte la devise : "Ora ne te rapiat hora" ("Prie afin que l'heure ne te suprenne pas")

_vv_cq_2a   _vv_cq_2b

_vv_cq_1   _vv_cq_1a

Château-Ville-Vieille (05) : Château-Queyras - Le Collet
Un autre cadran qui mériterait une restauration !

A suivre ...

  

 

Détails

Posté par solalm à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2018

Cadrans solaires de Château-Ville-Vieille (05) : 1 - Ville-Vieille

La commune de Château-Ville-Vieille est constituée de Château-Queyras et de Ville-Vieille. Les hameaux de la Chapelue, de Montbardon, Rouet, Souliers et Meyriès dépendent de cette commune. Au Moyen-âge, Château-Queyras était la capitale administrative et militaire du Queyras. Ville-Vieille est le témoin de la République des Escartons avec un de ces symboles "l’Armoire aux 8 serrures" datant de 1773, visible à la mairie. Symbole du fonctionnement de l'escarton du Queyras, cette armoire contenait les archives de la vallée au siège de l'escarton à Ville-Vieille.

1_vv_armoire   1_vv_armoire_2

 Elle est fermée par huit serrures : les sept communes possédaient chacune une clef et le secrétaire de l'assemblée avait la sienne. Ainsi cette armoire n'était ouverte qu'en présence de l'ensemble des représentants.

1_vv_1a   1_vv_1

Château-Ville-Vieille (05) : Ville-Vieille - Clocher de l'église Saint-André
cadran commandé par Jacques Falques, maire de la cité en 1821
Restauration Rémi Potey 1992. Il porte trois devises en latin :
"Vita fugit sicut umbra" ("La vie s'enfuit comme l'ombre")
"A solis ortu usque ad occasum L.N.D." ("Du lever du soleil jusqu'à son coucher il faut louer le nom du seigneur")
"Ante solem permanet nomen D.N.I." ("Avant le soleil demeure le nom du Seigneur")

1_vv_2   1_vv_2a

Château-Ville-Vieille (05) : Ville-Vieille - La Rua
dernière maison en bas de la rue, autre côté du pont, dernière ruelle en cul-de-sac, côté jardin
cadran déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur enduit, très dégradé, lignes, demies, pas de chiffres lisibles,
éléments de tracés visibles, cadran de "Zarbula" (Zerbolla)

1_vv_4a

Château-Ville-Vieille (05) : Ville-Vieille - Maison particulière "Les Quariates", près de l'église
Création Rémi Potey
Cadran de droite : loup hurlant dans un paysage de montagne, la Dent du Ratier avec la devise :

"Accepte les saisons de ton coeur"
Cadran de gauche : grand aigle survolant la combe de la Chapelue et au loin le pic de Rochebrune avec la devise :
"Tout en haut la liberté"

1_vv_4   1_vv_4b

1_vv_3   1_vv_3a

Château-Ville-Vieille (05) : Ville-Vieille - RD 947
Maison particulière derrière la fontaine
cadran peu déclinant de l'après-midi, céramique, lignes chiffrées en bout, en U
Réalisation Michel-Yves Huet
Devise : "Sol omnibus lucet" ("Le soleil brille pour tous")

1_vv_5   1_vv_5a

Château-Ville-Vieille (05) : Ville-Vieille - près du café bar
Création Rémi Potey , réalisé en juillet 2008
La devise : "Souviens-toi de vivre" est déclinée dans différentes langues

1_vv_6   1_vv_6a

Château-Ville-Vieille (05) : Ville-Vieille - Atelier de Michel-Yves Huet
2 cadrans de Jean-Yves Huet
méridional - devise : "Spero lucem" ("J'espère la lumière")
déclinant de l'après-midi - devise : "Profites-en... elle ne reviendra pas"

A suivre ...

  

 

Détails

Posté par solalm à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2018

Cadrans solaires de la vallée de la Sarthe : 2 - secteur sud, autour de Sablé-sur-Sarthe

Au sud du pays de la vallée de la Sarthe, on rencontre l'abbaye bénédictine de Solesmes, haut lieu du chant grégorien, la ville de Sablé-sur-Sarthe avec son château du XVIIIe siècle et son port de plaisance, les petites cités de caractère d'Asnières-sur-Vègre et de Parcé-sur-Sarthe, la cité de la faïence de Malicorne-sur-Sarthe, le château de Verdelles à Poillé-sur-Vègre ...

_72_asnieres_1   _72_asnieres_2

Asnières-sur-Vègre (72) : parc du château de "Moulin Vieux"
XVIIe et XVIIIe - propriété Bollée
horloge solaire de temps moyen
construite par Amédée Bollée (1844-1917)

_72_juigne_1   _72_juigne_2

Juigné-sur-Sarthe (72) : Place de la mairie (ancienne mairie)
cadran déclinant de l'après-midi, peint

_72_parce_1   _72_parce_2

Parcé-sur-Sarthe (72) : Tour Saint-Pierre
cadran peint, déclinant de l'après-midi

_72_poille_1   _72_poille_2

Poillé-sur-Vègre (72) : Château de Verdelles
cadran méridional orienté, gravé sur pierre d'angle, style robuste en fer forgé

_72_precigne_1   _72_precigne_2

Précigné (72) : rue Percevaudière
au-dessus de la porte d'entrée : cadran déclinant du matin, sculpté
style métallique triangulaire

_72_sable_1   _72_sable_2

Sablé-sur-Sarthe (72) : Rue Saint-Denis, cour du Lycée Charles Cros
Cadran équatorial monumental

_72_sable_3

  

 

Détails

Posté par solalm à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2018

Cadrans solaires de la vallée de la Sarthe : 1 - secteur nord, autour de Brûlon et Loué

Entre le Mans et Angers, la rivière La Sarthe a donné son nom à une vallée paisible et verdoyante, localisée dans la partie ouest du département de la Sarthe. Découvrons les cadrans solaires de la partie nord, autour des communes de Brûlon et Loué.

_72_amne_1   _72_amne_2

Amné-en-Champagne (72) - Maison "La Cure", route de Longnes- 1821
cadran vertical peint sur enduit, daté 1821, restauré en 2003
Devise : "INSIM" ("Que je puisse exister")

_72_brulon_1   _72_brulon_2

Brûlon (72) : Maison Claude Chappe
façade sud, côté jardin, entre deux fenêtres
méridienne de temps vrai tracée par Claude Chappe

_72_chantenay_1   _72_chantenay_1a

Chantenay-Villedieu (72) : sur le presbytère, derrière l'église
cadran peu déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, avec un style polaire bouleté

_72_chantenay_2   _72_chantenay_2a

Chantenay-Villedieu (72) : 12 rue des Tanneurs, ancienne auberge - 1681
cadran vertical sur une ancienne auberge, dans le bourg, restauré
décor : Croix basque ou lauburu
Devise : "Forsan non altera restat" ("Peut-être qu'il n'y en a pas d'autres")

 _72_coulans_1   _72_coulans_2

Coulans-sur-Gée (72) : Maison du bourg - rue du Pont Neuf
cadran simple avec un style ondulé

_72_longnes_1   _72_longnes_2

 Longnes (72) : Maison du bourg - rue du Pont Neuf
cadran gravé sur l'encadrement d'une porte

_72_spay_1

Spay (72) : ancien presbytère - 18e
Deux cadrans verticaux, peints sur enduit d'origine, restaurés en 1993

_72_spay_1a   _72_spay_1b

Ces deux cadrans présentent des styles originaux, en fer forgé, en forme de serpent.
L'heure solaire se lit avec les ombres de la queue et de la tête du serpent.

_72_spay_2a   _72_spay_2b

_72_vire_1   _72_vire_1a

Viré-en-Champagne (72) : Rue Principale
Cadran retrouvé sur le pignon de la maison et répertorié par l'Association Tempora
restauré par Gérard Bouvet en 2007, "inauguré" en novembre 2007

  

 

Détails

Posté par solalm à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2018

Cadrans solaires de la Vallouise : 3 - La Bâtie-des-Vigneaux, Les Vigneaux, Puy-Saint-Vincent

La route des cadrans solaires en Vallouise nous mène aux Vigneaux et à Puy-Saint-Vincent. Les Vigneaux est le premier village que l'on rencontre en se dirigeant dans la vallée de Vallouise depuis l'Argentière-la-Bessée après avoir traversé son hameau de la Bâtie-des-Vigneaux. Puy-Saint-Vincent, se trouve en balcon sur les hauteurs de Vallouise.

05_v_batie_vigneaux_1   05_v_batie_vigneaux_1a

La Bâtie des Vigneaux (05) - Restaurant "l'Ecole"
cadran très déclinant de l'après-midi, peint sur enduit
lignes chiffrées en bout, style en T, daté 1992
Devise : "Par mon ombre découvrez la saveur du temps"

05_v_vigneaux_3   05_v_vigneaux_3a

Les Vigneaux (05) : Eglise Saint-Laurent
Son clocher de plan carré terminé par une flèche polygonale porte deux grands cadrans visibles de très loin.
Celui du sud a été restauré en 1989 par l'Atelier Tournesol. Il est d'une grande sobriété avec pour tout décor le Soleil et la Lune à l'origine des lignes horaires
L'autre cadran est très déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur enduit, lignes et chiffres peu lisibles dans bandeaux, long style polaire

05_v_vigneaux_1  05_v_vigneaux_1a

Les Vigneaux (05) - Ancienne cure, près de l'église
Cadran réalisé par l'Atelier Tournesol en 1989
cadran septentrional déclinant du matin, gravé et peint sur enduit
heures classiques et républicaines, chiffres, style polaire lancéolé, daté MCMLXXXIX (1989)
Ce cadran est très scientifique avec affichage de la longitude, de la latitude et de la formule d'Einstein. Placé sur l'ancienne cure, les gens du village ont choisi le décor et les inscriptions. C'est ainsi qu'apparaissent de part et d'autre des lignes horaires, des vignes de raisin noir et de raisin blanc et un hommage à la République. Les heures solaires sont marquées en chiffres romains. Les chifrres arabes donnent les heures républicaines (la journée est divisée en 10 heures de 100 minutes)
Le texte dit : "Tres cadrans la vigno les passans amountes reyouns soure"
("Trois cadrans, la vigne, les passants aiment les rayons du soleil")

05_v_vigneaux_2   05_v_vigneaux_2a

Les Vigneaux (05) : Gîte "Le Montbrison"
grand cadran réalisé sur un mur, déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, lignes chiffrées dans bandeaux, demies, équatoriale, arcs des solstices, ligne d'horizon, 4 verticales avec noms de montagnes, style polaire fléché et emboulé, jambe.
La base du style représente le papillon "Isabelle", espèce représentée dans le parc national des Ecrins.
Réalisation Bernard Masson-Sam
Devise : "L'amore è eterno, finchè dura" ("L'amour est éternel, pourvu qu'il dure")

05_v_puy_st_vincent_1b   05_v_puy_st_vincent_1a

Puy-Saint-Vincent(05) : Les Prés - Eglise Sainte-Marie-Madeleine
Deux cadrans parmi les plus anciens de la vallée.
Cadran déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur enduit, placé au-dessus de la porte, il date de 1718 et fut restauré en 1987 par l'Atelier Tournesol. Son décor est simple. Devise : "Povr un momt de délices, vne éternité de svpplices." ("momt"est l'abréviation de "moment"). Cette devise fait allusion à la vie de Sainte Marie-Madeleine, célèbre pécheresse, vénérée comme modèle de pénitence.  
Le second cadran est déclinant du matin, gravé et peint sur enduit avec double tracé des lignes du matin, lignes chiffrées dans bandeaux. Sa devise : "Ars longa, vita brevis" peut se traduire par "L'art est long, la vie brève" [aphorisme d'Hippocrate]

05_v_puy_st_vincent_1

 

05_v_puy_st_vincent_2   05_v_puy_st_vincent_2a

Puy-St-Vincent (05) : Hameau de Puy-St Romain, restaurant "Le cadran solaire"
Cadran déclinant du matin, gravé, peint
Devise : "Parentes patientiâ vince" (“(Le temps) Vainc les parents par la patience”).
Cadran datant de 1737, original par son décor de fausses céramiques de couleur. Rénové en 1985 par Régis Kabbhaz qui a choisi de donner un aspect neuf à ce cadran ancien, par une intervention picturale respectueuse de l'image, mais en utilisant une peinture acrylique au lieu des pigments naturels.

05_v_puy_st_vincent_4

Puy-Saint-Vincent (05) : Grand Champ, face à l'arrêt de bus
Cadran occidental ( déclinant de l'après-midi) en lave émaillée. Style droit bouleté, arcs des solstices et équinoxiale avec plaque explicative
Réalisation Atelier Acacia - Devise : "Le Soleil est roi, mon coeur est maître"

05_v_puy_st_vincent_4a  05_v_puy_st_vincent_4b

 

05_v_puy_st_vincent_3   05_v_puy_st_vincent_3a

 Puy-Saint-Vincent (05) : Les Prés - maison Mottet 1998
Cadran peint sur une maison du hameau des Prés à Puy-Saint-Vincent. On retrouve ce dessin, celui d’Eric Mottet, agé de 11 ans à l'époque, sur un immeuble de la Croix du Frêne à Briançon.
Il avait été réalisé lors d’un concours organisé par la Jeune Chambre Economique du Briançonnais. Il représente des fleurs de montagne : des gentianes, des soldanelles et une campanule.
Ce cadran étant septentrional, le style est inversé, scellé en bas, flèche vers le haut, les heures se lisent dans le sens des aiguilles d'une montre !
Réalisation Evelyne Rey-Peyrot. Devise : "Soleil, tu es vie"

  

 

Détails

Posté par solalm à 08:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]