Vallouise-Pelvoux (05), une "perle dans les Écrins" comprend plusieurs hameaux très typiques. Partons à la découverte des cadrans de Villard-Vallouise, du Grand-Parcher, de Puy-Aillaud, du Poët, des Claux, ...

_05_villard_v01a

Villard-de-Vallouise - Chapelle Saint-Sébastien
Deux cadrans réalisés en 1869 par "Zarbula" (Zerbolla), restaurés par l'Atelier Tournesol en 1997
Façade sud : cadran avec l'iconographie de "Zarbula", le coq dans sa majesté, les grands vases de fleurs, les faux marbres, les rideaux, les instruments du maçon et du gnomoniste.
Sa devise : "Ne compte pas sur la première car tout dépend de la dernière"
Flanc droit de la nef, face à l'est : cadran peint qui ne donne que les heures du matin, d'un grand raffinement dans un encadrement bleu ciel, surmonté d'une double corbeille en osier qui déverse des guirlandes de fleurs. Ces paniers d'abondance sont surmontés d'un oiseau rare dans le registre de "Zarbula".
La devise : "Sine nubet placet" (Il ne plaît qu'en l'absence de nuages)

_05_villard_v01b   _05_villard_v01

 

_05_puy_aillaud01   _05_puy_aillaud01a

Puy-Aillaud : balcon d'une maison particulière
Cadran peint sur une pierre de lauze
Devise : "La montagne est ouverte à ceux qui l'aiment"

_05_puy_aillaud02   _05_puy_aillaud02a

Puy-Aillaud : chalet des Sagnes
cadran méridional, peint sur enduit, lignes chiffrées en bout, style en place, daté 1851.

_05_gd_parcher_01   _05_gd_parcher_01a

 Le Grand Parcher : Eglise Saint-André, Sainte-Lucie
Deux cadrans gravés et peints sur enduit, restaurés
un sur la façade sud-ouest, très déclinant de l'après-midi, daté 1718 avec la devise :
"Incerta cuntis ultima multis" (Cette heure est incertaine pour tous et pour beaucoup c'est la dernière)
L'autre cadran sur la façade sud-est est déclinant du matin
Ces cadrans ressemblent à ceux de l'église Ste Marie-Madeleine du hameau des Prés à Puy-Saint-Vincent. Ils ont été réalisés sans doute par le même auteur.

_05_gd_parcher_01b

_05_pelvoux_01   _05_pelvoux_01a

Pelvoux : chapelle Saint-Antoine,  place de la mairie
cadran déclinant du matin, gravé et peint sur enduit, lignes chiffrées dans bandeaux, style polaire lancéolé, jambe,
créé en 1810 et restauré en 1993 par l'Atelier Tournesol. Au cours de la restauration, l'équipe de l'Atelier Tournesol a dégagé minutieusement avec des scalpels une date et surprise !  Cette intervention a démasqué une sentence d'origine latine "Spero Lucem" (J'espère la lumière). Mais avec étonnement Christine Guichard et une stagiaire restauratrice de l'association, ont découvert superposées, deux lignes de devises en français et le mystère continue de nouveau car certaines lettres de la première ligne ont disparu. On peut lire approximativement : "Le temps s'enfuit, peut être c'est le vôtre, ne perdez pas le temps".
(d'après Fernand Carlhian-Ribois - revue Alpes et Midi)

_05_pelvoux_02a   _05_pelvoux_02

Pelvoux : Le Poët - chapelle Sainte-Barbe
Cadran légèrement déclinant de l'après-midi, gravé et peint sur enduit, lignes fléchées et chiffrées en bout,
style polaire fléché, jambe
réalisé en 1792, en pleine période révolutionnaire par un artiste anonyme dans le style Louis XV.
Restauré en 1991 par l'Atelier Tournesol - Devise : "La dernière décide de tout"

_05_pelvoux_03   _05_pelvoux_03a

Pelvoux - Le Poët : maison particulière
Cadran en lave émaillée avec en décor : épilobe, carline, anémone pulsatille, grande gentiane, ...

À suivre ...

  

 

Détails